Coup de coeur

Cœur d’artichaut

Comme très souvent se sont les illustrations d’une couverture qui m’attirent et non le titre. Je suis tombé sans le vouloir sur cet album en « farfouillant » dans un bac qui devait partir en réserve chez Gibert Joseph. Tout ça pour vous dire que je suis d’autant plus heureuse de cette trouvaille, je ne connaissais pas du tout l’illustratrice ni même cette maison d’édition. Des belles découvertes en somme et je suis ravie de vous présenter ce petit cœur d’artichaut 🙂

« Cœur d’artichaut » dès 4 ans

Auteur(s)/ Illustrateur(s): Baptistine Mésange
Éditeur: Editions Cépages
Prix: 13€
Mot de l’éditeur: Cœur d’artichaut est un peu volage. Il s’amourache du moindre papillon qui danse, du premier oiseau venu et jette ses feuilles aux quatre vents. A chacune de ses rencontres, il en perd un peu plus. Son petit cœur est bientôt tout nu ! Qu’arrivera-t-il alors?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis: commençons par se rappeler ce que signifie l’expression « avoir un cœur d’artichaut »! 🙂

Signification: avoir un cœur inconstant, être un amoureux volage.

Origine: expression française dont les origines proverbiales remontent au XIXème siècle où le cœur est synonyme de partie centrale des végétaux. La métaphore de l’artichaut renvoie aux nombreuses feuilles que possède ce légume. Il est à rappeler que cette expression serait raccourcie par rapport à l’originale qui était sous la forme « cœur d’artichaut, une feuille pour tout le monde » pour dire donner facilement un peu de son amour à  chacun.

 

 

 

Nous découvrons cœur d’artichaut, un petit garçon qui s’émerveille de tout mais qui tombe facilement en amour (j’adore utiliser cette expression! 😉 ) Malheureusement, à force de papillonner et de s’éparpiller, les feuilles de son cœur s’amenuisent et il se retrouve donc à nu, vulnérable et seul. Heureusement, la vie est bien faite et il va rencontrer cœur de pierre, son opposé. Ensemble ils nous montrent que la différence peut être une force, et peut engendrer une relation (amoureuse ou amicale) d’autant plus forte. Certes, le sentiment amoureux ressort de cette histoire mais j’y ai vu en lui une interprétation bien plus profonde: celle du don de soi, du partage et d’une générosité bien « pensée ». Et comme me l’a justement écrit Baptistine que j’ai contacté pour être certaine d’avoir compris le sens de son livre:

« L’amour est un don de soi » 😉

Les illustrations sont d’une réelle beauté entre crayons, collages et aquarelles, tout en délicatesse. Elles apportent douceur, poésie et légèreté, on se lasse pas de les admirer.

PS: si vous souhaitez découvrir le bel univers de Baptistine Mésange, n’hésitez pas çà visiter son blog 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 7 =