Coup de coeur

Connaissez-vous Rosie?

Maurice Sendak auteur et illustrateur célèbre connu pour son album « Max et les maximonstres« , nous a offert en 1960 « The sign on Rosie’s Door »

 

Précédemment traduit par Adolphe Chagot sous le titre de « Rosie » et édité par L’école des loisirs en 1980,  les éditions MeMo nous offre une nouvelle édition depuis mars 2018:  « Le secret de Rosie« , traduit par Françoise Morvan.

 

Auteur(s)/ Illustrateur(s): Maurice Sendak
Éditeur: éditions Memo
Prix: 15 €
Mot de l’éditeur: Rosie s’ennuie. Elle décide d’accrocher un écriteau sur la porte de sa maison : Frapper trois fois pour apprendre un secret.
En quatre chapitres, Rosie et ses amis explorent leur imaginaire et inventent des histoires fantaisistes. Rosie devient tour à tour Alinda, chanteuse reconnue, petite fille perdue, feu d’artifice ou encore chaton fatigué.
Comme dans Max et les maximonstres, La fenêtre de Kenny et Loin, très loin, Maurice Sendak met en scène des enfants qui apprennent à accepter leur quotidien en s’échappant de celui-ci.

Mon avis: l’univers de Sendak est propice à l’imaginaire des enfants… Dans cet album, nous découvrons Rosie qui se transforme en « Alinda », chanteuse fantasque. 4 chapitres pour 4 journées, où nous suivons le quotidien d’un groupe d’enfants au cœur de l’été, bercés par la magie de l’enfance. L’imaginaire est bien là: un jour Rosie est chanteuse, un autre les enfants attendent un magicien, un autre ils souhaitent célébrer le 14 juillet… Les « enfants » de Sendak vous emmènent faire un tour dans le Brooklyn des années 1950 et ils sont à la hauteur de ce que l’on imagine de la part d’enfants de 7 ans: joyeux, grognons, débraillés, drôles, impatients, pertinents… On tombe sous leur charme. Ce livre les met en lumière (on ne voit que rarement les mamans, pas les papas), leurs dialogues sont abrupts, sans fard, sincères… En somme, une histoire en toute authenticité enfantine comme je les aime. Merci Monsieur Sendak et merci aux Editions MeMo pour la réédition de cette pépite de la littérature jeunesse.

 

Un commentaire

  • Marion

    Je ne connais pas du tout Rosie (et je dois avouer que j’ai un souvenir très très lointain de Max et Les Maximonstres ^^).

    C’est le genre de livre vers lequel j’aimerais aller pour ma grande : un peu plus de texte, des belles illustrations … 🙂

    Je vais regarder à mon prochain passage à la bibliothèque.

    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 15 =